Maison & Travaux

Qu’est-ce que le rendement locatif ?

— 4 minutes de lecture
rendement locatif

Dans chaque investissement locatif, il est très important de faire attention au rendement locatif, un élément primordial de votre projet. S’exprimant en pourcentage, le rendement locatif mettra en lumière la part de revenus locatifs annuels, par rapport au montant qui a été investi au début. Par ailleurs, plusieurs facteurs sont pris en compte dans le calcul du rendement locatif. Mais commençons d’abord par étudier sa définition pour en savoir plus !

Définition du rendement locatif

Également appelé rentabilité locative, le rendement locatif estun élément clé dans l’investissement immobilier. Il est important d’être en mesure de faire un calcul rapide de ce rendement, si l’on souhaite investir dans l’immobilier locatif. On parle de rendement locatif net d’impôts et de charges, lorsqu’on affine le calcul, grâce à l’intégration d’autres paramètres ayant une incidence financière à moyen ou long terme. La grande majorité des investisseurs immobiliers ont un élément commun, le loyer. Celui-ci est le bénéfice qui est reversé aux investisseurs suite à leur investissement.

Le rendement locatif consiste en le calcul du rapport entre l’investissement et les loyers reversés chaque année. Le choix de l’immobilier étant important, il est néanmoins primordial de respecter les méthodes pour réaliser un investissement locatif. Peu importe si le but est de créer un patrimoine ou à en développer un. C’est pour cette raison que le rendement locatif est un outil important lors de vos investissements.

Calcul du rendement locatif brut

Grâce au calcul du rendement locatif brut, vous pourrez avoir une idée initiale de l’utilité d’un investissement locatif par rapport à un autre. Il est important de penser à ajouter les frais de notaire. Si vous devez réaliser des travaux avant de louer, il faudra penser à ajouter les frais de notaire au coût d’acquisition en plus de ceux des travaux. Pour calculer le rendement locatif brut, il faudra simplement utiliser l’équation suivante : (Prix du loyer x 12 mois) x 100 / le prix d’achat (frais d’acquisition inclus).

Pour mieux comprendre le calcul et l’utilisation de l’équation, on prendra comme exemple un achat de 100 000 euros, et un loyer futur de 800 euros. Le total du loyer pour l’année nous donnera : 800 x 12 = 9 600 euros. Ce montant sera utilisé dans le reste de l’équation pour enfin avoir : 9 600 euros x 100/100 00 euros = 9,6 %.

Pour comparer la rentabilité brute de l’investissement, vous devrez alors utiliser le taux trouvé auparavant qui est de 9,6 %. Pour affiner ce taux, il est important d’ajouter les charges locatives non récupérables dans le loyer et impôts. Ceci vous permettra d’avoirla rentabilité réelle, ou rentabilité nette de l’investissement locatif.

Calcul du rendement locatif net

Il est évident que différents frais s’accumulent lorsqu’on est propriétaire, tels que des charges ou des taxes. En les additionnant, vous trouverez la rentabilité nette de l’investissement immobilier. Vous aurez alors à votre disposition un différent taux, qui sera également plus précis que le taux brut. Ceci rend le rendement net bien plus réaliste, et illustre mieux la rentabilité réelle de l’investissement immobilier. Pour calculer le rendement locatif net, il faudra simplement utiliser l’équation suivante : ((Prix du loyer x 12 mois) – (les charges locatives) / (le prix d’achat + coût du crédit)) x 100.

Pour mieux comprendre le calcul et l’utilisation de l’équation, on prendra comme exemple un achat de 100 000 euros, et un loyer futur de 800 euros. Le total du loyer pour l’année nous donnera : 800 x 12 = 9 600 euros. Il faudra par la suite déduire les charges qui représentent :

  • La taxe foncière ;
  • Les charges de la copropriété ;
  • Les charges d’assurances ou de gestion.

Il faudra additionner toutes les charges en prenant comme exemple 1 000 euros de charges de copropriété non-récupérables, ainsi que 600 euros de taxe foncière, 200 euros de réparations locatives, et 200 euros d’assurance loyer impayé. La somme nous donnera 2 000 euros. Le coût du crédit est de 6 000 euros. Ces 2000 euros seront déduits des 9 600 euros précédemment calculés, puis finir le calcul : ((9 600 – 2000) / (100 000 – 6 000)) x 100 = 8 %.

Il est clair que le taux brut et net sont bien différents. Il est important aussi d’ajouter au calcul les frais de l’agent immobilier si vous y faites appel pour gérer l’investissement locatif.