Économie et Finances

Quelles sont les meilleures astuces pour investir dans le vin ?

— 4 minutes de lecture

Le domaine viticole peut intéresser beaucoup de personnes qui souhaitent investir dans quelque chose qui marche. Commercialement parlant, on peut dire que la consommation de vin en Europe et particulièrement en France est favorable pour l’investissement dans le domaine viticole.

Vous le savez, il ne faut jamais se lancer directement sans aucune notion à propos du domaine de votre investissement. Notre article vient donc vous aider jeunes investisseurs ou entrepreneurs, à avoir plus d’informations au sujet de l’investissement dans le vin.

Pour quelle raison investir dans le vin ?

Avant de se lancer dans n’importe quel type d’investissement, il est important de connaitre le terrain.

Comme vous le savez, il n’existe pas d’investissement sans risque ! Il s’agit donc d’une partie intégrante de tout investissement et dans n’importe quel domaine y compris dans l’investissement locatif.

Il est donc intéressant pour vous de connaitre les avantages d’investir dans le vin :

  • C’est un domaine assez diversifié.
  • Il s’agit d’un investissement à haut potentiel.
  • La valeur du vin ne peut qu’augmenter.

Effectivement, le vin est un produit de grande diversification, on en trouve à tous les goûts. On trouve plusieurs types de vin avec différentes saveurs, ce qui représente un véritable avantage.

Les appellations des vins sont plutôt classes, ce qui attire l’attention des consommateurs et rend cet investissement à fort potentiel. En plus de cela, la valeur du vin ne peut que croître avec le temps, c’est donc un véritable atout rentable. Contrairement aux autres produits purement financiers, le vin représente un actif réel et tangible.

Quels sont les types d’investissements dans le vin ?

Comme on l’a déjà dit, ce domaine est plutôt diversifié et vous donne la possibilité d’investir de la manière qui vous intéresse.

On peut donc trouver différents placements du vin :

  • L’achat de bouteilles de vin ;
  • Les caves à vin ;
  • Les fonds d’investissements dans le vin ;
  • Le groupement financier viticole.

L’une des options qui nous vient en tête est l’achat de bouteilles de vin, autrement dit, la détention physique de ces bouteilles. Cela consiste à acheter des bouteilles auprès des détaillants, et constituer par la suite votre propre cave personnelle.

Si cet investissement vous semble simple et facile, il ne faut pas oublier la nécessité d’un système de logistique de stockage. En effet, pour tout organiser et garantir le bon stockage de ces bouteilles, vous devrez vérifier les conditions de l’assurance habitation. C’est donc un investissement sur des bouteilles de vin achetées au préalable et qui donnent la possibilité de composer sa propre cave personnelle.

Les autres investissements dans le vin

Si vous ne souhaitez pas vous encombrer avec des tâches de logistique interminables, vous avez également la possibilité d’opter pour une cave d’investissement. On les appelle aussi les caves patrimoniales qui permettent d’alléger les démarches logistiques des caves personnelles.

Vous allez donc confier à un professionnel :

  • La sélection ;
  • Le stockage ;
  • La revente des vins.

Vous n’aurez donc pas de responsabilité directe sur la vente car les partenaires se chargeront eux-mêmes de tout faire.On vous conseille cependant de bien choisir votre partenaire et veiller à ce qu’il soit expert dans le domaine, de préférence.

Une autre option qui s’offre à vous, il s’agit des fonds d’investissement qui nécessitent néanmoins un investissement plus conséquent que les autres. C’est donc un pur investissement financier qui peut coûter plus que 30000 euros.

Vous avez la possibilité d’investir dans des propriétés viticoles et on parle donc d’un investissement conséquent aussi puisqu’il coûte assez cher.

On vous conseille dans ce cas de rejoindre le groupement foncier viticole afin de limiter le montant d’entrée.

Bien que plusieurs options s’offrent à vous, il faudra déterminer celui qui vous convient le mieux en termes de coût.

Quelques inconvénients d’un investissement dans le vin

Malheureusement, il existe plusieurs inconvénients en investissant dans le vin.

  • Le risque et la volatilité ;
  • Les coûts de stockage et le vieillissement ;
  • Les risques de contrefaçon.

Il s’agit donc de contraintes ou obstacles que l’on peut tout de même éviter.

Nos conseils pour investir dans le vin

On vous conseille d’abord d’investir sur le long terme afin de pouvoir récolter votre profit. Il faut donc faire bien attention à choisir des vins qui possèdent un potentiel de vieillissement.

Il faut également investir dans de bonnes bouteilles de haute qualité car cela permet de rentabiliser votre placement.

Vous devrez aussi penser à bien choisir la région dans laquelle investir. Il serait idéal d’investir dans une région de renommée et des locaux qui ont une grande capacité de stockage.