Économie et Finances

Peut-on assurer légalement un scooter sans BSR ?

— 6 minutes de lecture
assurance scooter sans bsr

Pour éviter les embouteillages lorsqu’on habite une grande ville, le mieux est de délaisser les voitures et de choisir un scooter, qui va se faufiler entre les véhicules, et vous permettre par la même occasion d’arriver à l’heure à votre travail. Mais bien que pratique, le scooter reste quand même un véhicule à deux roues qui peut lui aussi être sujet aux accidents.

C’est pour cela qu’à l’instar des autres véhicules à 2 ou 4 roues, le scooter doit être assuré, qu’il soit avec ou sans BSR. Hors pour être soumis à une assurance, il faut remplir plusieurs conditions que nous allons voir ici dans cet article, afin que l’assurance scooter sans BSR n’ait plus de secrets pour vous.

Qu’est-ce qu’une assurance scooter sans BSR et quel est son prix ?

L’assurance scooter BSR, veut dire assurance sans brevet de sécurité routière. Le BSR en lui-même est un document administratif qui permet de conduire un scooter, mais la seule condition est d’être né avant le 31 décembre 1987, et que le scooter lui-même ne doit pas dépasser les 50 ccs.

Pour les personnes qui sont, nées donc, après le 1er janvier 1988, ce sera le permis appelé AM. Ce permis est obtenu après avoir effectué une formation pour les gens âgés de 14 ans et plus, cette formation dure 7h dans une auto-école. Après 120 jours vous pourrez conduire votre scooter, et ensuite vous aurez votre permis AM qui sera valable 15 ans.

L’assurance scooter sans BSR est possible à condition de remplir 3 critères distincts. A savoir :

  • L’âge légal ;
  • Avoir choisi la formule adaptée de l’assurance ;
  • Et prendre en compte le coût de cette assurance.

Quand au prix, cela dépendra de la formule choisie, mais généralement le prix varie entre 386 et 1000 euros, avec des garanties d’incendie, de vol, mais aussi de catastrophe naturelle.

Avant de souscrire à cette assurance, veillez à connaitre au préalable, votre budget et les besoins à couvrir par l’assurance, car l’assurance tous risques pour les scooters existe, et inutile de vous dire que plus la couverture de l’assurance est importante et plus les tarifs seront élevés. Vous pouvez d’ailleurs consulter notre article sur les assurances scooter 125.

Quelles sont les différentes formules d’une assurance scooter sans BSR ?

Avant d’assurer votre scooter sans BSR, il convient de vous dire que vous aurez 3 choix :

  • D’abord l’assurance au Tiers ;
  • Ensuite l’assurance au Tiers plus ;
  • Et enfin l’assurance tous risques.

L’assurance au Tiers est la couverture minimale obligatoire de cette assurance, elle va s’occuper de la garantie de votre casque, de l’assistance 50 km, va aussi vous faire profiter d’un recours en cas d’éventuel accident ainsi que d’une défense pénale.

L’assurance au Tiers plus, constitue l’assurance au Tiers, citée auparavant avec, en sus, d’autres garanties comme, les catastrophes naturelles, les vols, les incendies, mais aussi les incidents technologiques et également les actes terroristes.

On termine avec l’assurance tous risques, qui va garantir l’intégralité des dommages et accidents, ce qui est avantageux c’est que vous pouvez l’adapter selon vos besoins, ainsi que votre façon de conduire. C’est la plus coûteuse de toutes les assurances scooter sans BSR.

Si les personnes mineures veulent souscrire à une assurance il vaut mieux se renseigner sur les tarifs des différents assureurs afin d’avoir le meilleur prix pour les différentes garanties proposées, selon le budget. Il est important aussi de savoir que vous pouvez payer à chaque échéance.

Est-il légal d’assurer son scooter avec une assurance scooter sans BCR ?

Oui, dans la mesure où la loi française oblige tout véhicule à souscrire à une assurance, quelle que soit la forme de cette dernière. Il est donc obligatoire d’assurer votre véhicule à deux roues, même s’il est sans BSR. Le cas contraire est pénalisable par la loi, que ce soit par un retrait de votre permis ou par une amende en conséquence.

Pour souscrire à une assurance scooter sans BSR, il faut un permis de conduire sauf pour ceux qui sont nés avant le 31 décembre 1987. Par contre il faut présenter le BSR ou un permis si vous êtes né après le 1er janvier 1988, quand à ceux qui viennent d’avoir 14 ans, il faut obligatoirement un permis de conduire scooter.

Donc pour avoir un résumé, l’assurance scooter sans BSR concerne juste les personnes nées après le 1er janvier 1988.

Quels tarifs sont pratiqués pour l’assurance scooter ?

On peut donc assurer un scooter sans brevet de sécurité routière, mais à condition d’avoir le permis, puisque c’est tout-à-fait légal dans notre pays. Mais tous les scooters ne sont pas identiques, face au besoin d’être assurés : il y a différents critères qui seront pris en compte par la compagnie qui l’assurera, afin que la police qui sera proposée à son propriétaire corresponde spécifiquement d’abord au véhicule lui-même, et ensuite aux besoins de celui qui le conduit. Chacun d’entre nous est en effet libre quant au choix des différentes options de son assurance. Reste à savoir combien coute une assurance scooter, en fonction de ce que l’on veut, et en fonction aussi de l’organisme qui va assurer le deux-roues. Il vaut toujours mieux regarder des comparatifs, avant de se lancer. Bien sûr l’entourage familial, comme les collègues au travail, bref tous les gens à qui l’on va en parler, auront tous des conseils à donner pour l’assurance du scooter. Mais ce n’est pas parce que votre voisin de bureau ou votre oncle a choisi telle compagnie que vous devez absolument faire la même chose que lui, même si vous lui avez toujours fait confiance. Ce qu’il vous faut, c’est passer un peu de temps sur internet, à regarder les offres.

L’autre solution, afin de ne pas perdre tout vote temps libre sur ce dossier, c’est de vous connecter à un site sur lequel des experts mettent en parallèle diverses offres d’assurance pour un modèle de scooter donné. Là vous n’aurez plus à mener les recherches par vous-mêmes et vous aurez entre les mains des informations de la plus grande fiabilité, puisqu’elles émanent de professionnels qui n’ont aucun parti pris, sauf celui d’informer le plus clairement possible les consommateurs.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.